Accueil
Facebook
Favoris
Chercher

Nous rejoindre sur Facebook
Vous avez un compte Facebook ? Rejoignez notre communauté et restez informé de l'actualité du site.


Mixa Corps Minceur Legging
Le 1er Legging minceur intégral jambes de Mixa à la caféine micro-encapsulée pour brûler graisses et textile drainant pour diminuer la rétention d'eau, la cellulite et la sensation de jambes lourdes...


Méthode Lafay femme
Une méthode idéale, sans matériel et à la maison, pour éliminer les graisses, galber les muscles et perdre du poids rapidement...

Comment booster son métabolisme ?


Par Charles le 13/06/2014

En France, on sait que les femmes ingurgitent environ 1700 kcal par jour. Dans la plupart des cas, cette consommation est contrebalancée par la dépense énergétique de leur corps qui brûle à peu près le même nombre de calories.
Grâce à cela, ces femmes conservent un poids à peu près stable. Ce sont les effets du métabolisme et de la thermogenèse. Mais, dans d'autres cas, de nombreux facteurs viennent entraver cet équilibre comme la surconsommation de calories, le vieillissement, la sédentarité...
Voyons donc comment apporter un peu d'aide à votre métabolisme afin qu'il vous permette de conserver un poids stable ou mieux, qu'il vous fasse mincir.



Qu'est-ce que le métabolisme ?


« Métabolisme » est un terme que l'on emploie souvent pour désigner certains processus de dépenses énergétiques dans l'organisme. On peut simplement découper ces processus en 3 grands groupes :

  • Le métabolisme de base
  • L'activité physique
  • La digestion.

Le métabolisme de base
C'est le processus ou plutôt les processus qui brûlent le plus de calories. En effet, le métabolisme basal représente toute l'énergie dépensée par les organes et les muscles au repos. En général, le métabolisme de base est responsable d'environ 70% de la dépense énergétique globale de l'organisme humain.
Ce sont ces processus dont l'efficacité peut être diminuée par la prise d’âge. A partir de 25 ans, le métabolisme de base diminuerait de 2% par tranche de 10 ans. Ce qui représente donc une baisse de 10% à l’âge de 75 ans. Mais la sédentarité peut aussi avoir un impact assez important sur le métabolisme. Il pourrait le réduire d'environ 5%.

De même, il existe des différences de métabolisme selon la morphologie des individus et certaines femmes, plus grandes et plus musclées, pourraient dépenser plus d'énergie au repos. D'autres facteurs peuvent également entrer en jeu, comme le taux d'hormones produites par la thyroïde.
Mais certains facteurs vont plutôt augmenter le métabolisme, c'est le cas du stress ou de la cigarette. Le maintien de la température corporelle est aussi un facteur à prendre en compte.
On peut donc constater que non seulement les femmes ne sont naturellement pas égales devant le métabolisme de base mais que, selon leur mode de vie et leur âge, ce métabolisme basal peut également différer.

L'activité physique
Le métabolisme de base concerne l'énergie brûlée au repos. Mais lorsque vous vous mettez en mouvement, que vos muscles travaillent, ceux-ci consomment également énormément d'énergie et donc de calories. On considère que l'activité physique quotidienne est responsable d'environ 20% des dépenses énergétiques de l'organisme. Bien sûr ce pourcentage est très variable suivant la personne et ses activités.

La digestion
C'est peu connu mais, en effet, la digestion en elle-même est un processus qui demande une certaine quantité d'énergie. Et cela représente environ 10% des dépenses énergétique totales.
Mais ce pourcentage varie également selon votre alimentation et la quantité de nutriments ingérés.



Comment activer son métabolisme ?


Voyons maintenant comment booster ce métabolisme selon les trois points précédents.

Dans le cas du métabolisme de base, il va bien sûr être difficile de contrer les effets du vieillissement mais vous pouvez intervenir sur de nombreux autres points.
Évidemment, hors de question de vous mettre exprès à fumer ou dans des situations de stress de façon à augmenter votre métabolisme. Ce que vous gagneriez en métabolisme, vous le perdriez en bonne santé.

Par contre, une idée intéressante pourrait être d'essayer de réduire un peu le chauffage pour forcer votre corps à puiser dans ses calories afin de maintenir sa température. Vous pourriez également vous assurer d'avoir un bon sommeil, ce qui est crucial dans la production hormonale.
Enfin, essayer de se muscler un petit peu peut aussi avoir pour vertu d'augmenter l'énergie dépensée au repos. N'ayez donc pas peur de démarrer un programme de musculation, même léger, cela pourra vous aider.
Dans le cas de l'activité physique, c'est bien simple, il suffit de vous activer en marchant au moins une demi-heure par jour, en utilisant les escaliers au lieu de l’ascenseur, bref en faisant des efforts. Pratiquer un sport, deux à trois fois par semaine peut également être intéressant et peut même élever votre métabolisme durablement après l'entrainement.

Enfin, en ce qui concerne la digestion, il faut savoir que chaque nutriment ne provoque pas la même dépense d'énergie. Par exemple, les graisses n'engendrent qu'une dépense d'environ 3% de l'énergie qu'elles apportent, afin d'être digérées. Les glucides sont un peu plus énergivores puisque ce pourcentage s’élève à 5% dans leur cas. Mais les protéines sont loin devant avec environ 25% des calories dépensées pour leur digestion.
De cela on en tire une conclusion simple : mieux vaut privilégier des repas riches en protéines et éviter les aliments trop chargés en sucres ou en graisses.



Les substances qui accélèrent le métabolisme


Il existe une panoplie de compléments alimentaires, voire de médicaments, capables d'augmenter le métabolisme. L'un d'eux, bien connu, s'appelle l'Ephedra et a été retiré du marché à juste titre. C'est aussi le cas de certains médicaments. En effet, la plupart des substances efficaces pour augmenter le métabolisme ont de sérieux effets secondaires notamment sur le système cardio-vasculaire et peuvent donc être dangereuses. D'autres sont peut-être moins dangereuses mais peuvent tout de même provoquer de l'irritation, des insomnies et autres soucis. Il est donc plutôt déconseillé de les utiliser.

Malgré cela, si vous utilisez des aides-minceur de façon raisonnée, il peut être intéressant de vous aider par exemple de brûleurs de graisse comme le thé vert ou la caféine. Pensez tout de même à demander l'avis de votre médecin avant de vous en servir.




Commentaires


Pas de commentaires.

Laisser un commentaire
Pseudo :
Commentaire :
Veuillez recopier le code ci-dessous