Comment perdre la culotte de cheval ?

Q : « Bonjour, je suis très complexée par mes hanches et fesses. Je souhaite perdre du gras précisément dans cette zone, faire partir ma culotte de cheval ? Avez-vous des astuces ou des exercices pour perdre la culotte de cheval ? Merci. »

R : Pour certaines femmes, c'est un atout de la féminité une courbe plantureuse qui ne leur pose aucun problème. Mais pour d'autres, la culotte de cheval est un véritable cauchemar, un complexe difficile à oublier surtout lorsqu'elles se retrouvent devant un miroir. Cette rondeur est d'autant plus problématique qu'elle ne touche pas uniquement les femmes réellement en surpoids mais aussi celles que l'on peut considérer comme ayant un poids dans les standards. Pourtant, il existe plusieurs moyens pour lutter contre la culotte de cheval et faire disparaître ces bourrelets considérés comme disgracieux.

Une alimentation saine !

La culotte de cheval est avant tout un dépôt de graisses favorisé par une alimentation déséquilibrée et une mauvaise hygiène de vie. Selon les femmes, les réserves de graisses que l'organisme se constitue se déposent à certains endroits plus qu'à d'autres. Pour telles femmes, la graisse s'installera plus sur les fesses, pour d'autres ce sera dans le ventre et encore pour d'autres ce sera au niveau de la culotte de cheval.

Malheureusement, il faut le savoir, il est impossible de fondre à un endroit précis de l'organisme grâce à un régime. Seule une alimentation équilibrée, légèrement hypocalorique pourra réduire les dépôts graisseux et ce de façon généralisée. En clair, pour perdre de la culotte de cheval, il va falloir perdre de partout.

La première approche pour perdre un peu de gras est donc de revoir son alimentation. Celle-ci doit comporter légèrement moins de calories que ce dont votre corps a besoin. Écartez tout ce qui est produits industriels, viennoiseries et sucreries. Et exit les sodas. Ce qu'il vous faut ce sont des produits sains, les moins transformés possible.
Il vous faudra favoriser la consommation de fruits et de légumes, de poissons, de viandes maigres et les bonnes huiles.

Du sport contre la culotte de cheval

L'autre moyen de lutter contre ces bourrelets, c'est de pratiquer une activité régulière. En effet, en complément d'une alimentation équilibrée, faire du sport permettra de brûler plus de calories et donc de faire fondre les graisses. Pour cela, 3 séances de sport par semaine sont à prévoir. Le mieux est sans doute de privilégier un sport d'endurance comme le vélo ou la course et de l'allier à des exercices spécifiques de fitness.

Ces exercices auront pour but de raffermir votre silhouette afin d'affiner la culotte de cheval. Pratiqués de façon sérieuse et régulière, ils devraient vous permettre de sculpter votre silhouette.
Les exercices suivant sont de bons exemples à pratiquer :

Exercice 1

Tenez-vous debout, les jambes un peu plus écartées que la largeur de vos épaules. Vos pieds doivent être légèrement tournés vers l'extérieur. Puis, tendez vos bras devant vous et, en inspirant, pliez les genoux de façon à descendre comme si vous vouliez vous asseoir mais en gardant le dos bien droit. Descendez un peu plus bas que la hauteur de vos genoux puis remontez. Répétez le mouvement de 12 à 15 fois. Prenez un peu de repos, puis recommencez. Pratiquez 5 à 6 séries de ce mouvement pour une bonne efficacité.

Exercice 2

Positionnez-vous à quatre pattes, bras tendus, mains au sol, le dos bien droit et la tête dans son prolongement. L'une de vos jambes est fléchie à angle droit. Levez l'autre vers l'arrière, elle doit être tendue à l'horizontale. Puis, effectuez de petits cercles avec cette jambe. D'abord dans un sens puis dans l'autre. Environ 15 rotations devraient suffire. Changez ensuite de jambe. Répétez l'opération 4 fois pour chaque jambe.

Le palper-rouler pour une peau ferme

Situé au niveau de la culotte de cheval, la graisse peut être difficile à déloger et peut s'accompagner de cellulite. Mais en pratiquant des massages spécifiques, il est possible d'atténuer les rondeurs et d'estomper la cellulite. Le plus efficace des messages, dans ce cas précis, est souvent le palper-rouler.
On le pratique en pétrissant la peau grâce à un mouvement ferme. La peau doit être roulée entre le pouce et l'index. C'est une pratique qui peut être un peu douloureuse. L'ajout de crèmes amincissantes pourra rendre vos séances plus agréables et plus efficaces. Massez-vous tous les jours, au moins cinq minutes. La régularité est une garantie de résultat.

La liposuccion, l'ultime solution !

C'est un peu la solution de la dernière chance pour celles qui ont déjà tout essayé et qui n'arrivent vraiment pas à supporter leur culotte de cheval. Attention, par « tout essayé », nous parlons bien ici d'essais sérieux et motivés. Les solutions exposées au-dessus sont des moyens naturels et efficaces qui marchent réellement s’ils sont appliqués avec implication.

La liposuccion est une opération de chirurgie esthétique qui s'adresse surtout aux femmes qui n'ont pas particulièrement de surpoids mais souffre d'une culotte de cheval trop importante malgré tout. Ce n'est donc pas une opération à prévoir comme technique d'amaigrissement express, car cela présente, tout de même, quelques risques et a un coût non négligeable.
L'intervention se pratique sous anesthésie locale. Le chirurgien introduit de fines canules sous la peau de la patiente et aspire la graisse ce qui affine sa silhouette. A la fin de l'opération, les cicatrices sont dissimulées sous le pli de la fesse. La zone traitée peut présenter des irrégularités qu'il est possible de faire disparaître grâce à une seconde intervention.

Commentaires

Nathalie le 08/02/2017

Je suis d'accord avec Janice, pour que les exercices fonctionnent, il faut être sérieuse. Les faire de temps en temps, ça ne suffit pas. Et puis, il faut manger correctement, sinon ça ne sert strictement à rien ! J'ai mis un peu de temps à le comprendre mais aujourd'hui c'est bien rentré dans ma tête. Ma culotte de cheval, c'est du passé.

Janice le 08/02/2017

Les exercices sont efficaces ! Par contre, il faut les pratiquer sérieusement. Au début, je ne les faisais qu'une fois par semaine, sans trop me forcer, et ça ne faisait rien. Maintenant, je les pratique 3 fois par semaine et je fais de vrais efforts pour me dépasser. Les résultats sont au rendez-vous.

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Brigitte le 08/02/2017

Moi aussi je veux perdre ma culotte de cheval ! Je viens de commencer un régime et je vais suivre les exercices du site. Je croise les doigts pour que ça marche.

Hilda le 08/02/2017

C'est gentil Christian. Mais, quelques fois, trop c'est trop ! Quand je regarde la mienne dans le miroir, je ne trouve pas ça beau du tout.

Christian le 08/02/2017

J'aime bien un peu de culotte chez une femme. Je ne trouve pas cela disgracieux !

Aiderégimes le 07/02/2017

Bonjour Ingrid. L’alimentation est une donnée essentielle à prendre en compte. Les crèmes et massages peuvent aider à améliorer l'aspect de la peau. Les exercices physiques aident à gagner en tonus et à brûler des calories. Mais, si vous mangez trop et mal, toutes ces solutions risquent de ne pas être efficaces. Mieux vaut commencer par revoir votre alimentation, puis ajouter le sport et les massages. Dans cet ordre. Vous devriez voir la différence.

Ingrid le 07/02/2017

Personnellement, j'ai tout essayé (à part l'opération évidemment). Mais rien ne marche, ni les crèmes, ni les massages, ni les exercices... Bon, après j'avoue que je n'ai pas vraiment fait attention à mon alimentation. Est-ce que cela compte autant que ça ?

Béatrice le 06/02/2017

Merci pour vos conseils, mais aussi pour vos exercices ! Je vais essayer tout ça et voir si cela peut m'aider à me débarrasser de cette déprimante culotte de cheval !

Aiderégimes le 06/02/2017

Bonjour Lolo. Vous avez raison, la liposuccion ne doit être envisagée que comme une solution de dernier recours. Avec l'alimentation adaptée et suffisamment d'exercice physique, il est possible d'obtenir de bons résultats sans passer par la case opération Il faut également savoir que toute intervention chirurgicale présente des risques, aussi minimes soient-ils. Ce n'est donc jamais anodin.

Lolo le 05/02/2017

J'ai envisagé la liposuccion, mais ça me fait peur et puis ce n'est pas donné. Alors, je vais d'abord essayer les autres solutions proposées par l'article.