Fexaramine : une pilule trompe-la-faim

Dans la quête pour trouver un médicament pour maigrir, les laboratoires ont déjà mis sur le marché de nombreuses pilules. Pourtant, ces produits provoquent généralement de nombreux effets secondaires, difficiles à supporter, alors que leurs effets sont rarement probants. C'est pourquoi, le Professeur Evans du laboratoire Salk's Gene Expression a développé un composant appelé « fexaramine » censé agir sans provoquer d'effets secondaires. Cette molécule aurait pour effet de simuler un repas imaginaire et de faire maigrir.

Comment fonctionne la fexaramine ?

Ce nouveau composant repose sur l'activation d'une protéine appelée FXR pour « farensoid X receptor ». Cette protéine est produite lors d'un repas et favorise la sécrétion de bile tout en agissant sur le taux de graisse et de glucose sanguin. Il serait également responsable d'une élévation du métabolisme et d'un effet coupe-faim.

La fexaramine simule donc l'ingestion d'un repas et provoque l'activation de la protéine FXR. L'organisme se met à produire des sucs gastriques, il augmente son métabolisme et réduit les taux de glucose et de triglycéride dans le sang. Pourtant, il n'y a aucun repas et donc aucune calorie ingérée. Le corps brûle donc ses graisses sans en stocker de nouvelles.

Quels sont les effets sur la perte de poids ?

Selon l'étude menée sur des souris obèses, la fexaramine a provoqué une perte de poids sur 5 semaines. La quantité de graisse dans l'organisme a été réduite et les niveaux de sucres sanguins et de cholestérol ont été réduits. Les chercheurs se sont aussi aperçus que la température corporelle des souris avait augmenté, ce qui sous-entendrait que leur métabolisme avait passé la vitesse supérieure.

Fexaramine

En stimulant la production de FXR, la fexaramine aurait également un effet coupe-faim. En effet, le corps pense avoir mangé, il envoie donc les signaux correspondant à la satiété. Tout se passerait donc comme si vous aviez vraiment consommé un repas, les calories en moins.

Qu'en est-il des effets secondaires ?

L'un des principaux avantages de la fexaramine, c'est qu'elle agit directement sur le tube digestif sans passer par le sang. Elle ne se répand donc pas dans tout l'organisme et reste cloisonnée dans les intestins. Cela permet d'éviter de nombreux effets secondaires, à l'inverse d'autres pilules qui ont une liste d'effets indésirables longue comme le bras.

Selon son créateur, la fexaramine est donc une pilule efficace et très sûre. Ce serait la réponse au problème de l’obésité, la pilule miracle tant attendue car elle agirait sans mettre en danger la vie du consommateur.

Est-ce que ça marche vraiment ?

Pourtant, il subsiste quelques doutes sur l'intérêt de la fexaramine et des doutes de taille. Tout d'abord, il faut savoir que l'étude a été menée sur des souris, obèses de surcroit. Ce qui veut dire, que les chercheurs n'ont aucune idée sur l'effet que cela pourrait avoir sur les êtres humains. Il faudra attendre des études plus poussées pour le savoir. Il existe donc un espoir, mais rien de concret. De plus, cela n'a été testé que sur des animaux obèses donc. Rien ne dit que cela peut fonctionner sur des animaux en bonne santé. Cela réduit encore le champ d'utilisation d'une telle molécule.

Enfin, si la fexaramine permet de simuler un repas fictif, de tromper l'organisme et de réduire la faim, il n'en reste pas moins que ceux qui mangent trop ne le fond pas forcément par appétit mais plutôt par compulsion. Prendre ce genre de pilule trompe-la-faim n'aura donc pas forcément l'effet escompté puisque la personne n'attend pas d'avoir faim pour manger.

Cela fait donc beaucoup d'inconnues et de doutes pour une pilule présentée comme miraculeuse lors de sa création. Et cela prouve encore une fois, qu'avant de penser à prendre des médicaments pour perdre du poids, il faut aussi comprendre que le surpoids est un problème de comportement alimentaire. Or, pour régler ce problème, il faut changer ses habitudes et son hygiène de vie. Cela peut passer par une prise en charge psychologique, un coach ou tout simplement de la volonté.

Pour conclure, lorsque les essais de la fexaramine auront été faits sur les humains, si ceux-ci sont concluants, cette molécule pourrait tout de même faire partie de l'arsenal des médecins pour aider les personnes en fort surpoids. Mais, cela doit se faire avec un accompagnement diététique et psychologique de façon à provoquer des changements profonds dans l'hygiène de vie du patient. Ce n'est qu'ainsi qu'il pourra perdre du poids de façon durable.

Fitadium seche

© 2009-2018 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?