Les kilos émotionnels

Prendre des kilos est lié aux habitudes alimentaires et à une mauvaise hygiène de vie, mais pas seulement. Il faut également prendre en compte les émotions dans le processus de prise de poids. Une grande partie des kilos supplémentaires sont finalement des kilos émotionnels puisque le comportement d'une personne est fortement dicté par son humeur du moment.

Comprendre l'origine des kilos émotionnels

Certains spécialistes de la nutrition le disent clairement : la plupart des kilos qui sont pris, et qui ne sont pas désirés, ont pour origine une émotion négative.
Il peut s'agir d'un grand stress ressenti durant une période difficile comme un conflit dans le couple, des difficultés au travail ou des examens scolaires. Mais, il peut également s'agir d'une vive colère. Pour d'autres, ce sera une mauvaise estime de soi et un besoin de compensation qui poussera à manger n'importe quoi.
Mais, un état d'esprit négatif n'influe pas que sur le comportement de la personne. Il peut également agir directement sur la façon dont son organisme fonctionne et conduire à une prise de poids plus facile ainsi qu'à une santé qui se détériore.

Il est donc facile de comprendre comment s'accumulent les kilos émotionnels. Car le comportement d'une personne qui est sous le coup des émotions négatives est rarement raisonnable et sa façon de manger peut complètement changer. Une alimentation normale peut alors laisser place à un choix alimentaire déséquilibré, compulsif, qui n'a pas d'autre but que de combler un vide ou de réconforter.

Si on ajoute à cela que le corps risque de stocker davantage de gras, parce qu'il est dans un mauvais état psychologique, on obtient une combinaison de facteurs qui favorise la prise de poids et peut même mener à l'obésité.

Comment vaincre les kilos émotionnels ?

Certaines personnes ont pris de mauvaises habitudes alimentaires sans que cela n'ait vraiment de rapport avec leurs émotions. Elles mangent mal simplement parce qu’elles n'ont jamais appris à se nourrir plus sainement, ou qu'elles n'ont pas forcément la motivation pour faire autrement.
Mais, pour d'autres, les kilos sont directement liés à leur état émotionnel. Or, pour comprendre l'origine de la prise de poids, il faut s'interroger sur les sensations ressenties afin de comprendre le comportement qui conduit à des kilos supplémentaires.

Analyser ses vraies sensations
La première étape, c'est de se demander si vous mangez parce qu'une sensation de faim est vraiment ressentie. Si la réponse est oui, alors les kilos en trop viennent sûrement d'une mauvaise façon de s'alimenter ou d'une mauvaise hygiène de vie. Mais, si la réponse est non, cela veut dire que vous mangez pour compenser ou pour vous occuper.
Évidemment, chez une personne qui prend des kilos depuis longtemps, il est plus difficile de savoir si ce sont les émotions qui ont influencé de mauvaises habitudes alimentaires ou si ce sont ces habitudes qui ont fini par influencer les émotions. Il faut donc approfondir un peu l'analyse.

Faire le point
Il faut alors se poser d'autres questions. Grignotez-vous après une journée qui a été stressante ? Ressentez-vous de la honte ou de la tristesse après avoir succombé à une envie alimentaire ? Mangez-vous sous le coup de la colère ou pour vous récompenser d'un effort ?
Si vous répondez oui à ce type de question, alors vous êtes sûrement dans le cas d'une personne qui subit des kilos émotionnels car votre humeur dicte votre façon de manger.

Parler à un spécialiste
Maintenant que vous avez fait le point, vous devez regarder votre comportement d'une façon extérieure et essayer de faire la paix avec vous-même. Pour cela, un spécialiste de la psychologie peut vous aider. Particulièrement les comportementalistes.
En effet, ils vous aideront à prendre du recul mais aussi à corriger vos comportements en redirigeant vos émotions sur autre chose que la nourriture.

Essayer des techniques de détente
Si, pour vous, manger est une histoire d'émotions négatives, alors vous allez devoir apprendre à les gérer.
Un psychologue ou un psychiatre peut vous aider à déterminer l'origine de ces émotions et vous aider à y faire face. Mais, il existe également plusieurs disciplines qui peuvent vous venir en aide. La pratique du yoga ou de la sophrologie, par exemple, peut vous aider à vous détendre et à vous concentrer sur les côtés positifs de votre vie. Ne pas négliger également la pratique de la méditation, pour retrouver un état de bien-être, ainsi que les activités de détente que vous pouvez offrir à votre corps : massages, balnéothérapie, SPA, soins, etc.

Grâce à tous ces moyens, vous ressentirez moins d'émotions négatives. De plus, lorsqu'elles se présenteront, vous aurez plus de facilité à y faire face et à comprendre leurs origines, car vous en aurez pris conscience. Vous pourrez donc contrôler votre façon de vous alimenter et dire adieu aux kilos émotionnels.

Commentaires

Véronique le 08/02/2017

Le sport est un bon dérivatif, mais ça ne permettra pas à tout le monde de guérir. Voir un psychiatre peut beaucoup aider pour régler ce problème de kilos émotionnels.

Jamila le 08/02/2017

Courage ! Les kilos émotionnels ne sont pas une fatalité. Il faut d'abord guérir psychologiquement avant de pouvoir perdre du poids à nouveau. Adopter une bonne hygiène de vie est déjà un départ, mais il faut aussi s'occuper de ce qu'il y a dans la tête.

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Luciane le 08/02/2017

J'ai vécu un choc émotionnel, il y a 1 an et depuis, j'ai pris kilos sur kilos, sans me rendre compte que je mangeais plus. C'est une situation vraiment difficile à vivre. Je viens juste de faire le lien avec le choc émotionnel. Maintenant, j'aimerais bien faire marche arrière.

Gwen le 08/02/2017

Je peux témoigner qu'un spécialiste est effectivement une solution efficace. Petit à petit, mon psychiatre m'a permis de sortir de cette addiction alimentaire et j'ai réussi à retrouver mon poids de forme. Bien sûr, ça a pris du temps. Corriger ce genre de comportement ne se fait pas en un claquement de doigt.

Alyson le 08/02/2017

Pour les kilos émotionnels, rien ne vaut un spécialiste comportemental. Car, généralement, il s'agit d'un problème de dépendance affective et il faut apprendre à retrouver l'estime de soi-même suffisante pour sortir du cercle vicieux. Un spécialiste peut vous guider.

Nina le 07/02/2017

Dans mon cas, je me goinfre comme une folle dès que je me sens mal. Du coup, les kilos s'accumulent.

Joëlle le 07/02/2017

Justement ! Il faut briser le cercle ! Une fois que tu auras réussi à dépasser tes émotions, que tu seras sortie pour penser à autre chose, il te sera plus facile de le faire les autres fois. Au bout d'un moment, cela deviendra une habitude. Mais, il faut bien commencer quelque part.

Gloria le 07/02/2017

Je ne sais pas comment tu fais Rita car, quand je suis triste ou stressée, faire du sport est pour moi impossible. Je reste chez moi et je n'ai pas l'énergie de me bouger. A la place, je mange. Plus je fais ça, moins c'est facile de sortir.

Rita le 06/02/2017

Moi, je m'en suis sortie en focalisant sur le sport justement. C'est-à-dire que j'ai canalisé mes émotions négatives vers mon activité physique. Quand je me dépense, cela me permet d'évacuer ces émotions et de ne plus y penser ensuite. Non seulement je me sens mieux après mais, en plus, ça me permet de conserver la forme.

Aminah le 06/02/2017

Après une rupture difficile, j'ai commencé à manger pour compenser et j'ai pris plusieurs kilos en très peu de temps. Je fais à présent 60 kilos pour 1m62 alors que j'ai fait 54 kilos pendant longtemps. J'ai essayé de reprendre une alimentation équilibrée et j'ai fait du sport, mais chaque fois que je n'ai pas le moral, je mange et tous mes efforts partent en poussière. Avez-vous vécu ce genre de chose ? Comment vous en êtes-vous sortis ?

Fitadium seche

© 2009-2018 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?