Le régime FODMAPS

Le régime FODMAPS est un nouveau concept qui considère que certaines substances de notre alimentations, appelées FODMAPS, sont responsables de maux de ventre, de ballonnements et autres désagréments intestinaux. Ce régime consiste donc à éviter ce type d'aliments pour retrouver une digestion sereine, afin de mieux vivre, mais aussi d'avoir un ventre plus plat.

Le concept du régime FODMAPS

Ce régime n'a pas vocation directe à faire perdre du poids mais plutôt à soulager un système digestif régulièrement irrité. Sa créatrice, la nutritionniste Sue Shepard, considère qu'une bonne partie du problème provient de glucides fermentés par les bactéries du côlon.

Des sucres fermentescibles qui engendrent des ballonnements, des douleurs intestinales et une inflammation des intestins.
Le signe FODMAP, désigne les types de substances difficiles à digérer et qu'il faut donc éviter :

F pour Fermentescibles
O pour Oligosaccharides
D pour Disaccharides
M pour Monosaccharides
A pour And
P pour Polyols.

Les substances FODMAPS

Selon le sigle FODMAP, il existe donc 4 catégories de substances fermentescibles qui poseraient problèmes aux intestins.

Les Oligosaccharides
Ils sont contenus dans les aliments riches en fibres comme le poireau, l'asperge, le chou et les légumineuses. Des aliments réputés pour provoquer des gaz.
Les substances incriminées sont les fructanes et les galactanes. Chez certaines personnes, les bactéries du côlon les fermentent excessivement, ce qui provoquent l'inconfort intestinal.

Les Disaccharides
La substance visée est le fameux lactose présent dans de nombreux produits laitiers. Certaines personnes ne possèdent pas l'enzyme permettant de le digérer, la lactase. D'autres tolèrent une certaine quantité de lactose, mais peuvent tout de même ressentir des troubles à partir d'une certaine dose. Tout est affaire de sensibilité personnelle.

Les Monosaccharides
Le fructose est le représentant de cette catégorie. Il peut être difficile à absorber pour l'organisme, surtout lorsqu'il est en excès par rapport au glucose. Il s'agit encore une fois de sensibilité personnelle. Les fruits les plus riches en fructose seraient les plus à même de provoquer des désagréments intestinaux.

Les Polyols
Ce sont les édulcorants comme le sorbitol, le xylitol ou le mannitol, que l'on retrouve souvent dans les chewing-gums et certains bonbons. Ils sont modifiés chimiquement pour avoir un pouvoir sucrant bien supérieur au sucre blanc et n'apporter que très peu de calories. Le problème, c'est qu'ils peuvent poser des difficultés au système digestif.


Liste des aliments à teneur élevée en FODMAPs (à éviter)

Comment appliquer le régime FODMAPS ?

Il faut suivre un protocole strict afin de déterminer quels sont les aliments qui posent problème à la personne.

Étape 1

Il faut éviter tous les aliments sources de FODMAP pendant environ 1 mois, voire 2 mois, afin d'obtenir la diminution, ou même la disparition, des symptômes de troubles digestifs. Lorsque ce confort intestinal est atteint, il faut le conserver pendant plusieurs jours avant de passer à l'étape 2, les tests de consommation.

Durant l'étape 1, les aliments à éviter sont les fruits riches en fructose, comme la pomme, la mangue, les fruits en conserve, le melon, etc. D'autres fruits sont riches en polyols et donc également à éviter : l'abricot, l'avocat, la cerise, la prune, la poire, etc.
Les édulcorants sont également à fuir, comme le sorbitol, le xylitol et tous les autres.

Les produits laitiers, comme le lait lui-même, les glaces à base crème, les yaourts, ou tous desserts à base de lait, sont à proscrire car ils contiennent du lactose.

Concernant les galactanes et fructanes, ils se trouvent dans les légumes comme l'artichaut, l'asperges, la betterave, le chou, l'oignon, etc. Mais aussi dans tous les aliments contenant du blé ou du seigle, ainsi que dans les légumineuses.

Étape 2

Une fois que le confort intestinal est atteint, il faut tester les aliments qui peuvent poser problème afin de connaître le responsable. Pour cela, il faut réintroduire un groupe d'aliments à la fois, deux fois par semaine au moins, à jeun. L'idéal est d'expérimenter plusieurs aliments du même groupe, mais un à la fois. S'il y a une réaction des intestins, il vaut mieux stopper le test, attendre que les symptômes disparaissent totalement, puis passer à la suite. Tous les groupes alimentaires doivent être testés ainsi.

Étape 3

Lorsque tous les groupes d'aliments ont été testés, il faut réintroduire progressivement dans l'alimentation ceux qui ne semblent pas poser problème. Pour les autres, mieux vaut les éviter le plus possible afin de ne plus subir de problèmes intestinaux.

Le régime FODMAPS est-il efficace ?

Oui, c'est un régime efficace pour régler les désordres intestinaux durables puisqu'il permet de déterminer les aliments qui posent problème, et ensuite de les éviter pour vivre plus sereinement. Attention, cependant, il ne fonctionne pas pour tout le monde car il existe d'autres sources de symptômes gastro-intestinaux. C'est le cas de l'aérophagie par exemple, ou l'intolérance au gluten également.

De plus, pendant un régime FODMAPS, et par la suite, il faut tout de même conserver une diète équilibrée et variée. Il faut donc consommer suffisamment d'aliments pauvres en FODMAPS pour remplacer l'apport de ceux qui sont interdits.

Commentaires

Emma le 09/02/2017

D'accord. Dans mon cas, je préfère continuer ma petite expérience pour déterminer les aliments que je digère et ceux avec lesquels j'ai le plus de mal. Comme ça, je devrais pouvoir trouver l'alimentation qui me convient et en finir avec les maux de ventre.

Thérèse le 09/02/2017

Moi j'en ai eu marre de me priver et de retirer tous ces aliments. Alors, je continue à manger des aliments FODMAPS mais en les associant avec de bons aliments, ou carrément en les mangeant seuls, comme la pastèque.

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Fred le 09/02/2017

Hier, j'ai mangé au restaurant et je n'ai pas pu vérifier que ce que j'ai mangé faisait partit des aliments FODMAPS ou non. Le lendemain, j'ai pu constater que oui. Mon ventre avait gonflé.

Rémy le 09/02/2017

Récemment, j'ai suspendu mon régime FODMAPS car j'étais en voyage à l'étranger. Je me suis essentiellement nourri de fruits et de plats végétariens. J'ai bu beaucoup d'eau de coco, sans problèmes. Par contre, dès que j'ai mangé la chair de noix de coco, ça s'est corsé.

Valéria le 09/02/2017

Il est difficile de déterminer quels sont les aliments irritants. Surtout que cela peut changer d'une personne à une autre ! Dans mon cas, j'ai constaté que tous les excitants, comme le café, ou l'alcool, avaient vraiment un effet désastreux sur mes intestins.

Paula le 09/02/2017

Cela fait 15 jours que je suis le régime FODMAPS, mais en version végétalienne et crudivore. Je dois dire que ça marche ! Mon ventre est bien moins gonflé qu'avant et j'ai retrouvé un certain confort intestinal. Il faut dire qu'avant, je mangeais un peu n'importe quoi.

Carole le 08/02/2017

Récemment, j'ai eu un doute sur les pommes et je les ai aussi retirées de mon alimentation. Pourtant c'est un fruit que j'aime et qui est vraiment pratique puisqu'on peut l'emmener partout et le manger comme ça.

Emma le 08/02/2017

C'est sûr. Moi aussi j'aime l'avocat. Mais aussi le cacao et la coco. Mais, j'ai été obligée de les mettre de côté pour l'instant. Je garde espoir qu'à la fin de la période d'exclusion du régime FODMAPS, je puisse réintroduire ces aliments sans effets négatifs.

Carole le 08/02/2017

Personnellement, j'adore l'avocat, mais, comme pour toi, il m'agace les intestins. C'est dommage de devoir retirer tous ces aliments, on a l'impression de ne plus rien pouvoir manger.

Emma le 07/02/2017

J'ai commencé le régime FODMAPS il ya quelques jours et je constate une légèrement amélioration. Mais, je vais attendre encore un peu pour me prononcer. Je n'ai fait qu'un écart, manger un avocat qui allait se retrouver à la poubelle si je m'en occupais pas. Effet psychologique ou non, j'ai eu mal au ventre après le repas.

Fitadium seche

© 2009-2018 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?