Le tabagisme passif fait grossir les enfants

Fumer est mauvais pour la santé. Aujourd'hui, tout le monde le sait. Tout le monde sait aussi que le tabagisme passif peut également nuire à l'entourage. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que fumer à côté de vos enfants peut également perturber leur croissance et pourrait favoriser une prise de poids anormale. C'est, en tout cas, la conclusion d'une nouvelle étude publiée dans la revue médicale « Nicotine and Tobacco Research ».

Une étude choc sur le tabagisme passif

Lors d'une étude menée par l'université de Montréal et le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, les chercheurs ont trouvé qu'un enfant, dont les parents fument alors qu'il est dans les parages, court le risque d'avoir un tour de taille plus important que la moyenne des autres enfants, à l'âge de 10 ans. De plus, il aurait également un indice de masse corporelle (IMC) plus grand.
C'est la première étude à trouver un véritable lien entre le tabagisme passif et la prise de poids chez les enfants. En effet, jusqu'à maintenant, les autres études avaient tendance à négliger les facteurs familiaux et les choix de mode de vie des parents, pour expliquer l'épidémie d’obésité chez les enfants.

Des résultats en-dessous de la vérité

Les conclusions de l'étude sont déjà édifiantes. Mais, il y a pire. En effet, les chercheurs considèrent que les statistiques qu'ils ont pu recueillir sous-estiment le lien entre la prise de poids des enfants et le tabagisme passif. Linda Pagani, professeur en psychoéducation et directrice de l'étude, explique cela simplement en disant que les parents ont généralement du mal à dire la vérité sur leur réelle consommation de tabac à la maison. Il faudrait donc considérer les statistiques à la hausse et cela pourrait montrer que le lien entre le tabagisme des parents et l’obésité de leur enfant est beaucoup plus fort encore.

Tabagisme passif enfants

En tout cas, les chiffres relevés par l'étude sont déjà suffisamment éloquents. Un enfant de 10 ans, qui a été exposé à la fumée de cigarette régulièrement pourrait avoir un tour de taille supérieur de 1,5 cm à celui de ses camarades dont les parents ne sont pas fumeurs. Même chose pour son IMC, qui pourrait être augmenté de 0,48 à 0,81 par rapport aux autres enfants.
Ces effets du tabagisme passif seraient aussi dommageables que le tabagisme durant la grossesse. L'association des deux serait sans doute catastrophique.

Les explications sur les effets du tabagisme passif

Gagner 1,5 cm de tour de taille et 0,81 d'IMC supplémentaire à 10 ans, par rapport à la moyenne, ce n'est pas rien. Car cela intervient à un moment crucial du développement des enfants. De plus, la prise de poids excédentaire pendant l'enfance pourrait avoir de sérieuses conséquences sur sa vie à long terme.
De plus, les effets de la fumée de cigarette sur le cerveau d'un enfant en pleine croissance sont beaucoup plus nocifs que s'il s'agissait d'un adulte.

Les chercheurs pensent que le tabagisme passif aurait un effet dommageable pour le système endocrinien de l'enfant et pourrait provoquer des dégâts neurologiques au pire moment de sa vie.
Car pendant la période de la naissance au milieu de l'enfance, de nombreux systèmes vitaux se développent. L'hypothalamus, par exemple, pourrait voir son développement altéré à cause de la fumée de cigarette. Autant dire que les conséquences du tabagisme passif sont véritablement graves et peuvent marquer l'enfant à vie.

Malgré cela, on considère qu'il y a encore 40 % des enfants au monde qui subissent le tabagisme passif, généralement quand ils sont chez eux, et quand leurs parents fument.

Fitadium seche

© 2009-2018 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?