Lâchez l'IMC pour le tour de taille

L'IMC a servi de référence depuis des années pour évaluer la masse corporelle ainsi que les risques du surpoids. Pourtant, aujourd'hui, il ne fait plus l'unanimité et beaucoup le considèrent comme insuffisant pour obtenir une évaluation précise. Il vaudrait mieux faire confiance au tour de taille. Explication de cette évolution.

L'IMC est insuffisant

Si vous faites attention à votre poids, vous avez sans doute déjà essayé de calculer votre IMC (Indice de masse corporelle), soit parce que vous vouliez entamer un régime, soit pour vous assurer que vous êtes bien dans la norme. Pour obtenir l'IMC, c'est très simple, il suffit de diviser le poids par la taille en mètre élevée au carré. Si vous vous trouvez entre 18,5 et 25, alors on considère que vous avez une corpulence normale et qu'il n'y a pas lieu de vous inquiéter. Par contre, si vous êtes en-dessous de 18,5, l'IMC indique que vous êtes maigre. Enfin, au-dessus de 25, vous êtes considéré en surpoids.

Cependant, le résultat du calcul de l'IMC s'appuie sur des standards et n'indique pas du tout la répartition des graisses. Pire, il perd complètement en précision dès l'instant où vous avez plus de muscle que la « moyenne ». Par exemple, un pratiquant de musculation pourra très bien présenter un IMC supérieur à 25, le classant en surpoids, alors qu'en réalité il n'a pas de graisses excédentaires. Il possède simplement beaucoup de muscles.

Par contre, si on tient compte du tour de taille comme indicateur du poids et de risque pour la santé, on obtient alors des résultats beaucoup plus précis. C'est d'ailleurs ce qu'indique une étude des chercheurs de la City University de Londres.

Le tour de taille comme indicateur

Selon cette étude, au-delà d'un certain tour de taille, la probabilité d'être atteint de diabète de type 2, de cancer ou d'une maladie cardiovasculaire augmente. Il serait également lié à une espérance de vie plus courte.

Régime Laurent

Chez la femme, le seuil à ne pas dépasser serait de 80 à 88 cm de tour de taille. Chez l'homme, ce seuil se tiendrait plutôt entre 94 et 102 cm. D’après le Dr Boris Hansel, nutritionniste et endocrinologue à l'hôpital Bichat à Paris, le tour de taille serait plus révélateur de l'état de santé car la graisse située dans la zone abdominale aurait un impact négatif sur le métabolisme.

Faut-il abandonner l'IMC ?

Si l'IMC est imprécis, faut-il le laisser de côté au profit de la mesure du tour de taille ? En réalité, les deux peuvent se compléter. L'IMC peut convenir, si vous ne présentez pas une musculature supérieure à la normale, et reste un indicateur de votre corpulence. Le tour de taille, lui, complétera l'IMC en vous indiquant si votre tour de taille est supérieur au seuil de risque.

Évidemment, si ce tour de taille est trop haut, cela ne veut pas dire que vous êtes obligatoirement atteint d'une maladie cardiaque ou de diabète. Cependant, cela doit vous pousser à consulter un médecin et à faire des examens complémentaires. Cela doit également vous pousser à prendre en main votre alimentation pour essayer de réduire votre apport calorique et perdre vos kilos excédentaires. La pratique d'une activité sportive pourra également vous aider.

Si vous êtes en surpoids, perdre vos kilos n'est pas qu'une question d'esthétique, c'est bien plus une question de santé et de longévité. Il vaut donc mieux s'en préoccuper puisque les risques sont avérés.

A propos de l'auteur

Amélie, diététicienne, coach sportif, pratiquante de fitness de longue date. Bénéficiez gratuitement de mes conseils et retrouvez rapidement votre poids idéal !

© 2009-2020 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?