Maigrir avec du Clenbuterol ?

Au départ, le Clenbutérol était une molécule uniquement utilisée pour soigner les chevaux de course lorsque ceux-ci avaient des problèmes respiratoires. Elle est aussi présente dans certains médicaments utilisés pour soigner l'asthme chez l'être humain. Cette substance active bêta-agoniste était donc utilisée dans un cadre médical ou vétérinaire. Mais le Clenbutérol étant capable d'augmenter la thermogenèse, il a rapidement été détourné de son utilisation thérapeutique comme produit dopant pour faire fondre la graisse.

Soutenue par certaines stars d'Hollywood, sa consommation est devenue assez populaire dans les milieux de la mode, du cinéma et chez les sportifs. Oui mais voilà, la prise de Clenbutérol n'est pas anodine et provoque des effets secondaires puissants et potentiellement mortels.

Sa consommation sans ordonnance est, bien sûr, illégale, ce qui n’empêche pas de nombreuses personnes de l'acheter sous le manteau ou sur internet. Malheureusement, ces dernières ne connaissent sans doute pas les risques qu'elles courent.

Scandales autour du Clenbutérol

Le Clenbutérol c'est, tout d'abord, un produit connu du grand public par sa présence dans le milieu sportif. De nombreux scandales ont éclaté lorsque des athlètes ont été contrôlés positifs à ce dopant. Car ce produit est illégal et il est interdit dans les compétitions. Or, cela n'a pas empêché les culturistes et les sportifs de haut niveau d'en faire usage en remplacement des anabolisants hormonaux qui étaient de mieux en mieux détectés par contrôles anti-dopage dans les années 80.

Clenbuterol

En effet, le Clenbutérol a cela de spécifique qu'il n'est pas un stéroïde et que ce n'est pas une hormone. Il n'est donc pas possible de déceler sa trace de la même manière que les anabolisants hormonaux. Mais début 1992, les contrôles sont devenus plus précis et ont commencé à pointer l'utilisation du Clenbutérol chez plusieurs sportifs. Durant cette année de jeux olympiques, les contrôles positifs se sont succédés. Loin d’arrêter le phénomène, l'agence antidopage a continué ses découvertes chez des athlètes olympiques en 2008 mais aussi durant diverses autres compétitions mondiales, le plus marquant étant sans doute Alberto Contador, célèbre cycliste du tour de France.

En bref, le Clenbutérol gangrène le milieu du sport depuis de nombreuses années. Mais ses ravages ne s’arrêtent pas là. En effet, des stars du cinéma et des modèles de mode se sont appropriés cette substance, non pas dans un but de performance sportive, mais pour ses propriétés minceur. C'est ainsi que le Clenbutérol est devenu populaire chez les personnes qui cherchent à perdre des kilos rapidement.
Ce qu'elles ignorent sans doute, c'est que certaines de ces stars sont décédées suite à la consommation de cette molécule. C'est le cas de plusieurs mannequins de mode recherchant un physique le plus maigre possible (Ana C. Reston).

C'est ainsi que ce médicament a acquis le nom de « pilule de la taille 0 ». Pourtant, tous ces scandales n'ont pas réussi à enrayer la vente et la consommation de ce produit vanté par des personnalités médiatisées ou tout simplement par ceux qui réussissent à distribuer leurs pilules dans l'ombre.

Eliminer cellulite

A gauche, Ana C. Reston - A droite, une adepte du fitness plutôt écorchée.

Quels sont les effets du Clenbutérol ?

Au départ, le Clenbutérol est administré aux chevaux pour provoquer un effet broncho-dilatateur permettant une meilleure ventilation. Le nom du médicament contenant cette molécule s'appelle d'ailleurs « Ventipulmin ». Le même type d'effets est recherché pour les patients humains qui souffrent d'asthme. Ce sont là les effets principaux du Clenbutérol, qui cible donc l'amélioration de la respiration.

Mais ce ne sont pas ceux recherchés par les personnes qui détournent l'utilisation de cette molécule, bien que le renforcement du système respiratoire ainsi qu'une augmentation du flux sanguin soient utiles aux sportifs. En effet, l'action qui intéresse ces consommateurs sont des effets secondaires du produit. Ils provoquent une importante hausse de la thermogenèse dans l'organisme. Résultat, les réserves adipeuses sont brûlées plus rapidement.

Mais le Clenbutérol possède aussi un effet de protection musculaire qui permet au corps de conserver son capital de muscle pendant qu'il se débarrasse de sa graisse. Rajoutons à cela que le produit a globalement un effet stimulant et augmente le rythme cardiaque. Pour résumer, le Clenbutérol incite l'organisme à fonctionner à un niveau supérieur en augmentant l'activité de plusieurs processus.

On comprend donc aisément pourquoi ce produit est si populaire chez les athlètes et pourquoi il intéresse ceux qui désirent perdre du poids. La promesse est alléchante puisque l'organisme va perdre sa graisse accumulée tout en conservant ses muscles. Tout cela s'accompagnant d'un effet stimulant. Une alternative qui semble miraculeuse face aux régimes hypocaloriques qui ont plutôt tendance à provoquer de la fatigue et une perte de masse sèche. Pourtant, il n'y a pas de miracle, l'utilisation du Clenbutérol est dangereuse et il y a un prix à payer.

Les risques d'utilisation du Clenbutérol

La consommation de ce produit, même à un dosage bas, peut provoquer des effets secondaires gênants. Par exemple, l'utilisateur peut subir des tremblements incontrôlables qui peuvent être handicapants et qui ne passeront pas inaperçus. Le Clenbutérol peut aussi engendrer une sudation importante qui va de pair avec la thermogenèse mais aussi des symptômes psychiques comme de l'irritabilité, des changements d'humeur ainsi que de l'insomnie. Ces effets secondaires ne sont que les plus bénins et déjà ils peuvent avoir un impact non négligeable sur la vie du consommateur puisque celui-ci se sentira mal, aura des difficultés à se reposer et à cacher l'utilisation du médicament. En effet, les tremblements et la sudation importante sont suffisamment visibles pour être repérés par l'entourage.

Mais ce n'est pas tout puisqu'il existe des effets plus graves qui s'accentuent avec un dosage plus important. C'est ainsi que le Clenbutérol provoque de l'hypertension, de la tachycardie et de l'arythmie cardiaque. Autant de symptômes qui peuvent mener à des accidents cardiaques. C'est aussi le cas des crampes qui peuvent atteindre les muscles durant le traitement, dont le cœur. Une utilisation prolongée aurait même un effet de durcissement des parois de ces muscles, une menace sérieuse pour le système cardiaque.

Comme on peut le voir, les effets bénéfiques du Clenbutérol sont largement contrebalancés par des conséquences négatives pouvant mener à un décès. Les risques sont donc beaucoup trop grands. Les symptômes peuvent même être augmentés dans le cas d'une association avec d'autres médicaments ou avec des compléments comme la caféine.

Pourquoi ne pas acheter du Clenbutérol ?

Il semble que la réponse soit simple : parce que vous risquez de mettre votre santé, sinon votre vie en péril pour perdre quelques kilos. Mais les effets secondaires du Clenbutérol ne sont pas les seuls risques que vous prenez en consommant ce médicament. Car, pour vous le procurez, il faut passer par des vendeurs obscurs ou des sites internets mal identifiés. En réalité, où qu'il soit acheté, le consommateur ne sait jamais ce qui compose ses pilules. En effet, elles ne sont pas produites dans le réseau pharmaceutique qui est, lui, réglementé.

Il est donc possible d'acheter des pilules qui contiendront un dosage très variable mais aussi des substances toxiques. Donc, en plus de subir les effets dangereux provoqués par le Clenbutérol, vous pourriez également être à la merci d'une intoxication au plomb, au mercure ou autres polluants. Autant de raisons de se tenir à l'écart de ce genre de produits interdits. La seule manière saine de perdre du poids, c'est une alimentation équilibrée et hypocalorique ainsi qu'un peu de sport.

A propos de l'auteur

Amélie, diététicienne, coach sportif, pratiquante de fitness de longue date. Bénéficiez gratuitement de mes conseils et retrouvez rapidement votre poids idéal !

© 2009-2020 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?