Éviter de grossir en prenant de l'âge

Avec les années, une prise de poids peut sembler difficile à contenir. En moyenne, une femme prend 7 kilos de ses 20 ans à ses 50 ans. Cela peut s'installer progressivement, avec le temps, mais aussi par « bonds » à l'occasion des grossesses ou de la ménopause. Pourtant, ces kilos en trop ne sont pas une fatalité. Il suffit de comprendre pourquoi la graisse s'installe avec l'âge et d'y remédier. Les causes sont nombreuses : métabolisme en baisse, bouleversement des hormones, mauvaises habitudes, etc. Voici donc l'explication de ce phénomène et les solutions pour lutter.

La baisse du métabolisme

À partir d'environ 25 ans, l'organisme commence déjà à décliner. La production d'hormones faiblit et le capital musculaire diminue. Ce phénomène s'accentue fortement au moment de la ménopause. Or, les muscles sont de grands consommateurs de calories. Ce qui veut dire qu'en perdant progressivement du muscle, le métabolisme général du corps se réduit. Généralement, les besoins en calories, pour un individu de 50 ans, sont donc moindres par rapport à ses 20 ans. Or, l'alimentation reste souvent la même, bien qu'elle ne soit plus adaptée.

Dans le cas d'une baisse de métabolisme, pour éviter de prendre du poids, il y a donc deux solutions : moins manger ou faire du sport.
La première solution est difficile à appliquer car il faut bien connaître son corps pour pouvoir adapter son alimentation au fil du temps. De plus, cela peut représenter un cercle vicieux puisque, en diminuant de trop les calories, les muscles risquent de fondre, provoquant une diminution plus importante encore du métabolisme.

En général, il faut d'ailleurs se méfier des régimes trop drastiques qui provoquent forcément un effet yo-yo. Il vaut mieux privilégier une alimentation saine et équilibrée sur le long terme.
Cependant, en augmentant la ration de protéines consommées pour protéger les muscles et en respectant une alimentation équilibrée sans trop de graisses ou de féculents, il est possible de réduire l'impact d'une baisse du métabolisme.

Grossir avec age

Mais le mieux reste sans doute notre deuxième solution : le sport. En pratiquant une activité physique régulière, les muscles sont sollicités et l'organisme aura une tendance moins forte à s'en débarrasser car il considère en avoir besoin. Alliée à une alimentation assez riche en protéines, cette solution permet donc de ralentir la baisse du métabolisme et donc de ne pas prendre de poids avec l'âge. Il faut cependant essayer de conserver une régularité et une intensité égales au fil du temps. En effet, si la sollicitation diminue avec le temps, les muscles fondront progressivement.

Le laisser-aller

Lorsqu'on est jeune, la situation sociale est différente. On pratique souvent un sport imposé dans le cadre des études, on ne peut pas prendre de voiture pour se rendre quelque part, la consommation d'alcool est plutôt réservée à un cadre festif, etc. En bref, cette situation favorise la dépense physique et permet d'éviter la sédentarisation. Or, en vieillissant, la pratique d'une activité physique est souvent délaissée par manque de temps ou de motivation, les trajets se font en voiture, une bonne partie de la population passe sa journée assise dans un bureau. De plus, la consommation d'alcool se fait plus régulière et accompagne les repas. Les soirées se finissent devant la télévision, assis dans un canapé. Tout cela concourt à des dépenses physiques moins importantes, c'est ce qu'on appelle la sédentarisation. Or, c'est un des facteurs de prise de poids.

Pour remédier à cela, il faut rester conscient de son mode de vie en essayant de limiter les économies d'énergie physique. Pratiquer un sport est une première habitude à adopter pour repousser les effets de la sédentarisation. Il faut également essayer de bouger plus, de marcher au lieu de prendre la voiture, de sortir et d'éviter la consommation habituelle d'alcool. Grâce à quelques changements de ce type, la combustion des calories sera plus importante, le capital musculaire sera mieux préservé et le taux de graisse restera plus bas.

Les grossesses

La grossesse est une période pendant laquelle les hormones sont bouleversées. Cela provoque une prise de kilos et il est bien souvent difficile de s'en débarrasser. Il est conseillé de reprendre une activité sportive au plus tôt afin de rééquilibrer le corps.
Cependant, il faut tout de même attendre le bon moment, c'est-à-dire après la rééducation périnéale, voire un peu plus dans le cas d'un accouchement par césarienne. Il faut commencer doucement car, après l'épreuve de l'accouchement et 9 mois de grossesse, le corps peut être un peu fragile.

Un peu de marche tout d'abord, puis du vélo ou de la course à pied, à un rythme modéré. Enfin, lorsque l'organisme est remis, une activité d'endurance alliée à un peu de musculation peut faire des merveilles et redonner au corps sa fermeté en éliminant les graisses.

L'hypothyroïdie

Après 50 ans, de nombreuses femmes sont touchées par un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Or, cette glande est une importante actrice de la production d'hormones dans l'organisme. Lorsqu'elle ne produit plus assez de ces hormones, le corps a tendance à grossir et une intense fatigue peut plomber la patiente. Dans un cas comme celui-ci, il faut prendre contact avec un médecin qui saura diagnostiquer le problème et prescrire un traitement à base d'hormones de substitution. Lorsque la médication est bien ajustée, la personne touchée par le dysfonctionnement peut reprendre une vie normale et son poids se stabilise.

A propos de l'auteur

Amélie, diététicienne, coach sportif, pratiquante de fitness de longue date. Bénéficiez gratuitement de mes conseils et retrouvez rapidement votre poids idéal !

© 2009-2020 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?