Le régime de Paul-Loup Sulitzer

Paul-Loup Sulitzer était un homme fort occupé et qui savait profiter des plaisirs que pouvait offrir une bonne cuisine. C'est donc sans se priver qu'il participait à des soirées arrosées ou de grands repas. Peu à peu les kilos s'accumulèrent jusqu'à ce qu'en 1990, dans un période un peu agitée de son existence, il prit le parti de perdre du poids.

Son tour de taille avait finit par le gêner, il avait compris que son apparence pouvait nuire à son image. Il avait également rencontré une jeune femme après son divorce ce qui l'avait poussé à se refaire une petite santé pour lui plaire.

Et c'est donc avec volonté qu'il entreprit plusieurs régimes sans sucés avant d'en improviser un par ses propres soins. Et grâce à cela, il réussit à perdre 26 kilos. Puis, quelques années plus tard, il décida de publier ses recettes dans un livre présenté en préface par l'avis scientifique de Laurent Cabrol afin d'y donner un peu de poids.

La méthode en théorie

Le régime de Paul-Loup Sulitzer est mis en avant comme une méthode sans souffrance. En effet, quasiment aucun aliment n'est interdit et finalement, peu d'efforts sont demandés. Cela change des régimes privatifs et peut donc forcément séduire de nombreuses personnes.

En suivant cette méthode, on peut, par exemple, consommer du beurre sans problème, du pain, utiliser de l'huile etc.
Tout est finalement une question de quantité. On bannira tout de même les lipides de la cuisson en privilégiant une cuisine à la vapeur ou à l'eau, sans ajout de matière grasse.

La méthode en pratique

En pratique, la méthode est simple, manger de tout, varier ses repas tout en surveillant les quantités consommées. Tout cela sur 3 repas par jour en évitant les boissons alcoolisées et les cuissons nocives avec du gras.

Régime Sulitzer

Paul-Loup Sulitzer utilise des aliments sources de fibres afin de couper rapidement la faim et réduire la consommation calorique. Certains aliments comme le pain sont limités à une certaine quantité par jour et la consommation d'alcool doit être réduite au minimum. De plus, le régime recommande d'ingérer 65g de protéines par jour et de manger souvent du poisson, au minimum trois fois par semaine. Ces protéines sont à répartir sur les repas du soir et du midi.
On recherche également la vitamine C grâce à la consommation de crudités, le calcium dans celle des produit laitiers. On essaye également d'éviter le stress inutile et on boit beaucoup d'eau.

Il est également recommandé de pratiquer une activité sportive régulièrement afin d'augmenter le métabolisme et donc de brûler plus de calories.

Pour une fois, ce régime autorise les petits plaisirs et permet de craquer de temps en temps. C'est donc vraiment une méthode peu restrictive et finalement assez libre.

Mon avis sur ce régime

Plus ouvert et généraliste que de nombreux régimes, la méthode de Paul-Loup Sulitzer évite l'écueil de la frustration mais ne donne pas vraiment de cadre réel.

Les bonnes idées

La variété est une bonne chose et permet d’apporter à l'organisme l'essentiel des nutriments qui lui sont indispensables sans provoquer de carences. De plus, cela permet d'éviter la frustration et de continuer à vivre sans provoquer de tensions inutiles, de stress et d'irritation.

Bien sûr, éviter les cuissons nocives et l'utilisation de graisse de cuisson est aussi un élément bénéfique. Tout comme le fait de boire beaucoup d'eau, de faire du sport et d’éviter les boissons alcoolisées. Ce sont là des conseils évidents à suivre même sans être au régime pour améliorer son hygiène de vie.

Le régime de Paul-Loup Sulitzer limite également les quantités de certains aliments ce qui permet en partie d'éviter les écarts lors des repas.

De plus, une certaine quantité de protéines est imposée. Et quand on sait que les protéines ont la capacité d'induire rapidement une sensation de satiété, ce ne peut être qu'une bonne chose quand on veut perdre du poids. Il faut également préciser que les protéines permettent de protéger l'intégrité de la masse musculaire afin de limiter la perte de masse maigre pendant un régime hypocalorique. C'est aussi le cas du sport qui permet de stimuler les muscles pour que le corps ne s'en débarrasse pas trop facilement.

Les mauvaises idées

Le gros problème de ce régime c'est d'être tellement permissif et généraliste qu'il risque d'être difficile à suivre correctement. Le livre donne bien des quantités à suivre mais ces quantités ne peuvent convenir à chacun puisque tous les individus sont différents et ont un métabolisme qui brûle plus ou moins de calories.

Il en est de même pour la quantité de protéines recommandées. Cela sera insuffisant pour certains hommes et trop pour certaines femmes. Il faut donc adapter les rations mais le livre ne donne pas d'indications là dessus. Juste un menu et des recettes types.

La méthode Sulitzer laisse donc le lecteur avec quelques directives pour une meilleure hygiène de vie mais à côté de ça, il faut se débrouiller par soi-même. Et comme le livre nous autorise les à-côté et nous permet de consommer un peu tous les aliments, il est très facile de dériver et de finir avec une diète pas si bonne que ça.

Conclusion

Ce régime possède certaines qualités qui devraient faire une bonne méthode, une absence de frustration, une diète variée et quelques conseils de bon aloi. Mais dans le même temps, il ne va pas assez loin dans l'encadrement du lecteur et n'apporte pas de solution personnalisée. On ne peut pas le suivre bêtement puisque suivant l'individu, il sera trop ou trop peu calorique.

Enfin, on ne peut pas dire que ce régime apporte beaucoup de nouveautés par rapport à d'autres. Les conseils sont assez évidents et les menus très classiques. Ce n'est donc pas un livre qui révolutionne le monde des régimes ou la diététique.

Où trouver le régime Sulitzer ?

Le livre : Le régime Sulitzer

A propos de l'auteur

Amélie, diététicienne, coach sportif, pratiquante de fitness de longue date. Bénéficiez gratuitement de mes conseils et retrouvez rapidement votre poids idéal !

© 2009-2020 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?