Thyroïde : le bon régime à adopter !

La thyroïde est un organe crucial de notre organisme. Elle produit des hormones qui ont une influence considérable dans de nombreux domaines et son dysfonctionnement conduit donc à des symptômes très divers comme la fatigue, la prise de poids, les problèmes de transit et même les sautes d'humeur. Or, des millions de personnes sont touchés par des troubles de la thyroïde. Lorsque la thyroïde ralentit son fonctionnement, on appelle cela de l'hypothyroïdie. A l'inverse, lorsqu'il s'accélère, on parle d'hyperthyroïdie. En plus des traitements médicamenteux prescrits par votre médecin, découvrez les changements à apporter à votre alimentation pour mieux réguler l'activité de votre thyroïde.

L'importance de l'iode et du sélénium

La thyroïde se sert de l'iode pour fabriquer les hormones, c'est un élément indispensable que l'on ne peut trouver que dans l'alimentation. Il est donc important d'en consommer suffisamment pour éviter que la thyroïde ne subisse une carence.
Les aliments qui contiennent le plus d'iode sont les algues, les crustacés et les coquillages ainsi que certains poissons comme le saumon ou les anchois. Ces derniers aliments possèdent également l’intérêt d'apporter des omégas-3 qui font souvent défaut dans l'alimentation moderne. Or cet apport peut aider à prévenir les problèmes cardio-vasculaires. Cela tombe bien puisque, dans le cas d'une hypothyroïdie, le cholestérol sanguin peut augmenter, ce qui est relié à des risques cardio-vasculaires plus importants.

Attention, il faut savoir que les personnes qui sont touchées par une hyperthyroïdie sévère devraient s'abstenir de consommer en excès des aliments riches en iode.

Autre minéral important pour la thyroïde : le sélénium. Celui-ci se trouve également dans les produits de la mer, mais aussi dans les légumes, lorsque le sol sur lequel ils ont poussé est assez riche. Le sélénium est présent dans la thyroïde et participe à la production des hormones. Il faut donc éviter une carence.

Éviter les aliments à problème

Si les aliments contenant de l'iode peuvent aider à réguler l'activité de la thyroïde, d'autres aliments peuvent au contraire lui poser des problèmes. On les désigne sous le nom « aliments goitrogènes ». C'est le cas de ceux qui contiennent des thiocyanates qui peuvent réduire l'absorption de l'iode par la thyroïde. La plupart des crucifères, comme le chou-fleur ou le brocoli, sont concernés. Le navet, le radis et le cresson sont aussi de ceux-là.

D'autres aliments contiennent des thio-oxazolidones et empêchent l'utilisation de l'iode par la thyroïde. Ils peuvent favoriser le développement d'un goitre. La patate douce, les pousses de bambou et le manioc font partie de ces aliments.
Si vous êtes touché par un problème de thyroïde, mieux vaut donc ne pas abuser de ces aliments problématiques, sans forcément les éviter à tout prix.

Attention à l'Index Glycémique !

Le bon régime à adopter, si vous avez un problème de thyroïde, doit surtout contenir des aliments dont l'Index Glycémique est bas. En effet, l'IG vous indique si les aliments augmentent fortement ou non votre taux de sucre sanguin. Si l'IG est haut, c'est le cas. Si l'IG est bas, votre taux de sucre s'élèvera doucement sans perturber votre métabolisme et votre production hormonale.

Les aliments dont l'Index Glycémique est haut contiennent généralement des sucres raffinés comme le sucre blanc ou la farine blanche. Mieux vaut donc sélectionner des aliments à base de farine complète et qui ne contiennent pas de sucres rajoutés. Les pommes de terre possèdent également un IG haut. A éviter donc.

Si possible, accompagnez votre repas d'une grande portion de légumes (à part ceux du paragraphe précédent bien sûr). En effet, les légumes contiennent une bonne quantité de fibres qui réduisent l'IG général d'un repas. De plus, ils sont riches en vitamines et minéraux importants pour votre organisme.

Choisir la bonne viande

Si vous êtes malade de la thyroïde, vous pouvez manger de la viande, mais il faut la sélectionner avec soin. En effet, mieux vaut éviter les plus grasses car ce sont dans les réserves adipeuses que peuvent se stocker tous les déchets toxiques de l'alimentation des bestiaux. Or, certaines de ces substances, comme les dioxines, peuvent perturber la thyroïde.
Vous pouvez également privilégier certaines viandes en particulier comme le lapin, le canard ou le poulet qui sont des sources de sélénium.

Un régime sain et équilibré

Évidemment, si vous êtes malade, il est important que votre alimentation soit saine et équilibrée, encore plus que pour une personne sans problèmes. Mieux vaut donc éviter les aliments industriels. Ils sont pleins d'additifs, leur IG est souvent élevé et ils contiennent beaucoup trop de sel, de gras et de sucre.
Utilisez de l'huile d'olive, de colza et de noix pour votre assaisonnement. Ils contiennent des acides gras essentiels et participeront à un bon équilibre entre vos apports d'omégas-3 et d'omégas-6.

Essayez d’arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Ces deux éléments ne vous aideront pas à être en bonne santé. Au contraire, ils perturbent l'organisme et favorisent l'apparition de cancers.

A propos de l'auteur

Amélie, diététicienne, coach sportif, pratiquante de fitness de longue date. Bénéficiez gratuitement de mes conseils et retrouvez rapidement votre poids idéal !

© 2009-2020 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?