Comment gérer les repas de fêtes ?

Chaque année c'est la même chose, le réveillon de Noël, les fêtes de familles, le jour de l'An et même les anniversaires sont autant d'épreuves pour votre ligne. Difficile de faire des repas équilibrés à ces occasions ou de se priver. Cependant, il existe quelques réflexes simples pour profiter de ces festins sans vous culpabiliser. Voici les meilleurs conseils à suivre pour allier plaisir de la table et diététique.

Les conseils pour l'apéritif

L'apéritif c'est le moment des biscuits, des chips, des verres de champagne et de punch. Des boissons et aliments hautement caloriques. Si possible, vous devriez éviter de boire un verre d'alcool à ce moment ou vous limiter à un seul. Le mieux est de le remplacer par un jus de fruits ou une eau pétillante. Limitez également la consommation d’amuse-bouches et préférez-leur les crudités.

Les conseils pour l'entrée

À ce stade du repas, les plats peuvent être tout à fait raisonnables. Les plateaux de fruits de mer et de poissons sont par exemple d'excellentes sources de protéines maigres qui contiennent peu de calories. Vous pouvez vous laisser tenter sans problème. Attention cependant à les apprécier nature et d'éviter toutes les sauces très caloriques qui peuvent les accompagner. Vous pouvez cependant y ajouter des condiments très simples comme le jus de citron ou le vinaigre.
L'entrée peut néanmoins contenir des aliments, comme le foie gras, qui sont beaucoup plus riches, notamment en graisses. Une part délicate sur un peu de pain est envisageable, après tout c'est un repas de fête. Le mieux est de l'accompagner d'une grande salade verte pour éviter de vous resservir.

Vous rencontrerez quelques fois des entrées sous forme de potages, chauds ou froids. Généralement, ils sont très bons pour la ligne, tant qu'ils ne sont pas renforcés avec de la crème ou du beurre. Les verrines sont également très à la mode : selon ce qu’elles contiennent, elles peuvent être un choix judicieux. L'avantage c'est qu'elles représentent souvent une petite quantité d'aliments, ce qui permet de contrôler votre consommation.

Les conseils pour le plat principal

Privilégiez les viandes maigres comme la volaille ou le gibier ainsi que les poissons. Ce sont des sources de protéines peu caloriques et saines qui peuvent se cuisiner sans graisses.
Accompagnez-les d'une bonne quantité de légumes et d'un peu de féculents. Vous pouvez même supprimer ces derniers si le reste du repas contient déjà des féculents comme le pain. Évitez bien sûr les sauces car elles apportent des calories superflues. Vous pouvez également vous abstenir de « saucer » votre assiette afin d'éliminer quelques calories supplémentaires.

Les conseils pour le dessert et le fromage

Ce moment du repas est difficile à négocier car il contiendra facilement beaucoup de calories. Le fromage apportera une grande quantité de lipides et les desserts seront très sucrés.
Si possible, vous devriez choisir l'un ou l'autre mais pas les deux, ce qui vous permettra déjà d'éliminer une source de calories.
Concernant les fromages, privilégiez ceux à pâte molle, moins riches et mangez-les nature, sans pain et sans rajouter de crème.
Les meilleurs desserts dans votre cas seront ceux aux fruits, comme les salades de fruits et les sorbets. Évitez ceux qui contiennent trop de gras ou de sucre comme les bûches, crèmes brûlées et autres tartes.

Fromage

Les astuces supplémentaires

Voici quelques conseils de plus pour réussir vos repas de fêtes sans que votre poids en pâtisse.

Limitez le nombre de repas
C'est un conseil évident mais qui peut compter pour beaucoup. Certaines périodes sont propices à la multiplication des repas de fêtes. Si vous le pouvez, esquivez-en quelques-uns et choisissez ceux qui vous feront le plus plaisir. Vous éviterez ainsi un effet d'accumulation car il est difficile de ne pas prendre de poids en enchaînant les repas de fêtes.

Réduisez la quantité d'alcool
L'alcool est un élément très calorique qui n'apporte rien à l'organisme. Au contraire, il l’empêche de fonctionner correctement et de mobiliser les graisses. Si vous pouvez éviter les verres d'alcool, alors tant mieux. Sinon, essayez de limiter votre consommation. Deux verres par repas de fêtes permettent de profiter du repas sans abuser.

Gérez les repas périphériques
Lorsque vous savez qu'un repas de fêtes se profile à l'horizon, vous pouvez adapter les repas qui le précèdent et qui lui succèdent en diminuant un peu vos rations de féculents et d'aliments gras. Cela devrait permettre de compenser les excès que vous ferez pendant le festin. Reprenez ensuite vos habitudes alimentaires, si celles-ci sont saines, bien sûr.

Repas avant les fêtes

Buvez de l'eau entre les plats
C'est un petit truc qui peut vous permettre de réduire votre apport en calories car, d'une part, il diminuera votre faim et , d'autre autre part, il vous occupera et vous empêchera de manger du pain beurré en attendant le plat suivant.

Prenez votre temps
Il n'y a pas d’intérêt à manger vite, encore plus si ce sont des mets fins. Dégustez votre repas lentement, vous l'apprécierez mieux et la satiété apparaîtra plus tôt dans le repas.

Commentaires

Ludivine le 30/09/2016

Merci pour votre article ! Chaque année, pour moi, les repas de fêtes sont synonyme de gros stress. Je prends plusieurs kilos et ça me fait déprimer. Avec vos conseils, je suis sûre que ça va mieux se passer.

Chantal le 30/09/2016

Bonjour, je trouve qu'il est dommage de trop se priver pendant les fêtes. C'est tout de même un moment de bonheur et de partage. Je préfère éviter la frustration et me lâcher. Par contre, je vais suivre votre idée d'adapter les repas qui suivent ou précèdent les festins. Je pense que c'est la solution qui me convient.

Cliquez ici pour afficher tous les commentaires

Marlène le 30/09/2016

Chaque année, dans ma famille, c'est repas sur repas, presque sans arrêt, de Noël jusqu'au nouvel an. Je ne peux pas ne pas y aller ! Alors c'est la catastrophe au niveau de mon poids ! Que faire ?

Aiderégimes le 01/10/2016

Bonjour Marlène. Deux choses peuvent vous aider. Tout d'abord, la modération. Si vous savez que vous allez enchaîner les gros repas, essayez de ne pas trop manger pendant ceux-ci. Faîtes-vous plaisir, mais soyez raisonnable. Ne vous resservez pas, n'abusez pas de l'alcool. Deuxième conseil, adaptez vos autres repas en conséquence. Même si vous mangez un gros repas pendant une journée, rien ne vous empêche de faire un petit-déjeuner très léger, par exemple. Et de prendre simplement une soupe le soir.

Dany le 02/10/2016

Avant de lire votre site, je n'avais pas conscience que l'alcool était aussi calorique. Moi qui ait tendance à en abuser durant les fêtes... Je vais faire plus attention dorénavant ! Merci !

Patricia le 02/10/2016

Bonjour, j'ai essayé le truc de l'eau et des fruits avant le repas ou entre les plats, et c'est vrai que ça fonctionne, j'ai l'impression de moins manger. Il ne reste plus qu'à tester pendant les fêtes pour voir si ça limite la casse.

Mathieu le 03/10/2016

Bonjour, personnellement, je fais un truc tout simple qui est déjà salutaire : je ne mange pas de pain en plus des féculents. S'il y a des patates avec la dinde, je laisse le pain de côté. Ça évite ainsi de faire doublon.

Linda le 04/10/2016

C'est moi qui suis en charge du repas cet année, alors je vais essayer de suivre vos conseils pour un repas plus léger. Avec des verrines de légumes, un sorbet en dessert, etc. Je suis certaine que ça sera très bon, sans être trop riche.

Hubert le 04/10/2016

Dans ma famille, on fait un seul grand repas qui dure du midi jusqu'à la fin d'après-midi. Par contre, le soir, on mange simplement une soupe à l'oignon. C'est plus léger. C'est une bonne manière de conclure, je trouve.

Laurent le 04/10/2016

Merci pour toutes ces astuces ! Gérer les repas de fêtes ce n'est jamais simple !

Fitadium seche

© 2009-2018 Aideregimes.com | Contact | Copyright | Qui sommes-nous ?